Pour fille majeure: rappel des années 70 semi-courte

 

Bonjour mesdemoiselles (ou mesdames), je suis un homme avec de très beaux souvenirs des femmes « seventeen ». Je trouve encore très sexy les brunes, les femmes poilues et les corps moins « Playboys ». Voici comment j’ai découvert le sexe. Je dormais à moitié à l’étage dans la maison familiale et j’ai senti une agitation dans le « boudoir ». Mes frères et de mes soeurs semblaient avoir découvert quelques choses qui les excitaient. Des « C’est Ouf, on voit tout », « Wouah! Il est ben gros », « As-tu veux, elle a du trouble à la mettre dans sa bouche tellement … », Entrecouper de silence, « Il l’a liche en bas », « Hein, il la rentre dans son autre trou », ça se fait ça, « Elle est à genou et elle en suce deux », « Elle a tout avalé sa décharge », « Montre, montre, j’ai pas vu ». Et ça ne lâchait pas.

Après un temps, je me décidai de descendre en pyjama et aller voir de quoi ils parlaient. En arrivant dans l’ouverture de la porte, tous le monde s’arrêta et mon frère cacha quelque chose que je n’ai pu voir. Un silence s’installa et tous se regardèrent à tour de rôle. Mon frère le plus vieux brisa le silence: « Qu’est-ce que tu fais là, tu ne dors pas »? Une de mes soeurs dit: « On lui montre-tu? La réponse de ma soeur « straight »: « Non, il est trop jeune ». Ils parlaient de quoi au juste? « Qu’est-ce que ça peut faire »? (Sous-entendu « de mal ») répondu ma soeur Lise. « Ben, voir ça à son âge çà va-tu le marquer »? « Il a treize ans ». J’étais dans le cirage: voir quoi? Qu’est-ce que je n’avais peut-être pas l’âge? Silence. Long et dense. Finalement « OK, on y montre un peu » dit ma soeur préférée. Mon frère sorti de son dos une petite revue de la grandeur et de l’épaisseur d’un « Prions en Église ». Paf! J’ai ouvert la revue et Je me suis rincé l’oeil à fond. Des secousses et des frissons m’envahirent des orteils aux cheveux. Mon coeur battait à la chamaille. Décapant de beauté crue. Du fun à voir. Je voyais de manière explicite comment utiliser mon sexe et ma bouche. Des filles poilues se faisaient licher le sexe, suçaient la queue des gars, mettaient leurs belles fesses dans la face des gars, eux, ils rentraient leur langue dans les deux trous des filles, des fluides coulaient à flot: fluide crémeux sur la langue des filles qui semblait sortir de la queue des gars, fluides transparents qui coulait de la craque des filles. Jusqu’à ce qu’une autre de mes soeurs m’enlève la revue et dit: « C’est assez pour ce soir ».

Question sexe, j’ai une forte tendance aux caresses orales. J’aime les poils, le facesitting doux, les 69 et j’aime goûter l’écume des filles. J’aime aussi voir les dessous de jupes avec ou sans petites culottes quand tu te penche en avant ou que tu monte des marches. Aussi très bonnes mains pour les massages. Jeune de coeur, en forme. Pas Sugar mais Daddy. Doux. Propre, 5’11, 185 lbs, yeux vert. Pas grogneux ni renfrogné. Pour jeune fille majeure, ou femme mature. Tu es mince ou normal. Respect mutuel. Je suis ouvert aux suggestions s’il y a affinités. Échange gratuite. OÙ ? QUAND ?

Pas encore inscrit ?

KIOUX est le site n°1 des rencontres occasionnelles et discrètes au Québec !

Que vous recherchiez une aventure extra-conjugale près de chez vous ou un amant dans un autre coin du Québec, KIOUX vous propose un espace privilégié pour entrer en contact en toute sécurité avec les infidèles de toute la province ! Envie de rencontres adultères ? A vous de jouer !



INSCRIPTION